Isabelle Detournay

Personne de contact & Adresse privée

Personne de contact Adresse privée

Collectif

Je fais partie d'un collectif: non

Informations sur le lieu d'expostion

Je n'ai pas de lieu d'exposition: Non - J'ai un lieu d'exposition -
Je peux partager ou mettre à disposition un lieu d'exposition: Non

Autres informations

worshop label: Non
Je participe au projet "Petits Formats" (obligatoire): Non
J'accepte d'être contacté pour des visites en semaine à destination du public scolaire : Non

Informations sur l'artiste

Nom de l'artiste:
  • Nom: Detournay
  • Prénom: Isabelle
Discipline(s) pratiquée(s) par l'artiste : photographie,

Informations que l'artiste autorise à diffuser

Adresse: Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Tel : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Mail : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Site web : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Facebook : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Chaîne Youtube : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Twitter : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Instagram : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Soundcloud : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Pinterest : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Dailymotion : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Linkedin : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Autre : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC

informations exposition

Adresse:
  • Rue de Parme, 69
  • 1060 - Saint-Gilles
Discipline(s): photographie,
Présentation de l'exposition - texte court (150 carac.): nc
Présentation de l'exposition - texte long (900 carac.): Isabelle Detournay est née à Gaurain-Ramecroix, dans la région de Tournai. Elle suit les cours de Christian Carez à l’École nationale supérieure des Arts visuels de La Cambre et deviendra elle-même professeur d’art dans le supérieur. Les éditions Husson lui avaient consacré un premier livre en 2008 : « Majorettes ». Suivant la clique des Majorettes Laurette de son village, elle a photographié la troupe pendant deux ans. On y retrouve l’enfance, l’adolescence, la féminité, la découverte de soi, la rue, la famille et les amis. Une histoire locale mais universelle. Le projet « El Carès, Cobra jaune et autres rencontres » est le fruit du hasard. À l’été 2002, elle se promène dans le quartier des Marolles, côté gare du Midi lorsqu’elle aperçoit un homme, accoudé sur une petite table en plastique sur le trottoir, faisant office de terrasse. Au café El Carès, elle rencontre le patron, Antonio Vegas, et aussi Patrick, Christiane, José et Arlette qui sont là tous les jours. Elle découvre un univers clos et sombre, mais convivial et attachant à la fois. En 2009, « El Carès » a fermé. Christiane et Patrick ont emménagé au-dessus du « Cobra jaune ». Isabelle y rencontre Christel, et la série redémarre et se prolonge. Plus qu’un reportage, son travail provoque la rencontre de deux univers. Par son souci d’authenticité, elle nous convie à rencontrer ces hommes et ces femmes dans toute leur humanité.
Accessibilité - personnes à mobilité réduite: Non
Type de public: NC.

Animation(s)

Vous souhaitez proposer une animation: Non

Remarque(s)

Remarque(s)

Vous avez des remarques ou une question