Surviladze Merab

Personne de contact & Adresse privée

Personne de contact Adresse privée
  • Surviladze Merab
  • merab.surviladze@gmail.com
  • 0478430271
  • Surviladze Merab
  • rue Coenraets, 42 - bte 2
  • 1060 - Bruxelles
  • Belgique

Collectif

Je fais partie d'un collectif: oui
Nom du collectif: Brussels Art Factory - BAF
Artiste(s) Associé(e)(s): Alice et Mattia Alexis Corrand Arno Debal Boris Wilmot Cobea Coop Farm Prod Fred Lebbe Gaetan Saint Rémy Greg Dass Guillaume Desmarets Ice screen Jung Ga Me Justyna Kuklo Ladie's Monster Lucie Burton Martin Coiffier Merab Surviladze Miguel Moran Nejm Halla Philippe Petitjean Renaud Masson Sebastien Fayard Vincent Wagnair
Texte de présentation du collectif: La BAF est un centre de production et de distribution artistique, et plus précisément une organisation qui a pour missions de mettre à la disposition des artistes des ateliers et d’organiser des expositions afin de promouvoir ses membres. En accueillant une pluralité de disciplines artistiques, la BAF permet la possibilité d’un travail interactif et collectif, notamment par l’organisation périodique d’expositions collectives. A l’origine du projet : trois jeunes entrepreneurs qui désirent investir une friche industrielle. Pierre Pevée, Valériane Tramasure et Alexis Gaillard rencontrent alors SMart, qui accepte de leur mettre à disposition un bâtiment qu’elle détient rue Coenraets à Saint-Gilles

Informations sur le lieu d'expostion

Je n'ai pas de lieu d'exposition: Non - J'ai un lieu d'exposition -
Je peux partager ou mettre à disposition un lieu d'exposition: Non

Autres informations

worshop label: Non
Je participe au projet "Petits Formats" (obligatoire): Oui
J'accepte d'être contacté pour des visites en semaine à destination du public scolaire : Non

Informations sur l'artiste

Nom de l'artiste:
  • Nom: Surviladze
  • Prénom: Merab
Discipline(s) pratiquée(s) par l'artiste : arts plastiques,

Informations que l'artiste autorise à diffuser

Adresse:
  • rue Coenraets, 82
  • 1060 - Bruxelles
  • Belgique
Tel : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Mail : Oui pour diffusion | merab.surviladze@gmail.com
Site web : Oui pour diffusion | http://merabsurviladze.com
Facebook : Oui pour diffusion | https://www.facebook.com/MerabSurviladzeArt/
Chaîne Youtube : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Twitter : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Instagram : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Soundcloud : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Pinterest : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Dailymotion : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Linkedin : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Autre : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC

informations exposition

Adresse:
  • Brussels Art Factory - BAF
  • rue Coenraets, 82 - bte 2
  • 1060 - Saint-Gilles
Discipline(s): arts plastiques,
Présentation de l'exposition - texte court (150 carac.): Né à Tbilissi, Géorgie en 1965, il passe toute sa jeunesse en contact permanent avec des peintres. Il commença très tôt, des l’âge de 10 ans, à s’intéresser au dessin ainsi qu’à la peinture. A l’âge de 25 ans, Merab Surviladze devient peintre professionnel. Il participe a plusieurs expositions de groupe et expose lors de sa première exposition personnelle en 1993 des motifs traditionnels. Depuis 1997, ses tableaux ont subi un changement remarquable dans leur conception spirituelle et physique. Il a essayé de créer une nouvelle approche de la conception orientale vers l'occident. Il démontre l’interdépendance mutuelle entre la nature et l’homme, l’unité de l’homme et de l’univers, du temps et de l’espace.
Présentation de l'exposition - texte long (900 carac.): Né à Tbilissi, en Géorgie, l'attirance de Merab pour la peinture a commencé très tôt. À l'âge de 10 ans, il savait déjà qu'il voulait être peintre. Après ses études à l'Académie des Arts de Tbilissi, il s'installe à Bruxelles pour étudier à l'Académie de La Cambre puis à l'Académie Royale des Beaux-Arts. Merab passe toute sa jeunesse et son enfance en Géorgie entouré d'artistes et, à 25 ans, il suivra sa vocation et participera à diverses expositions collectives. Sa première exposition personnelle aura lieu en 1993. Son style a évolué avec le temps. Au début, sa peinture s'oriente principalement vers des motifs traditionnels puis subit des changements radicaux. En phase avec le temps et l'espace, il a ajouté une nouvelle dimension à ses œuvres sous la forme de figurines acryliques. Cet ajout a permis à l'artiste de repousser les limites techniques et d'ajouter une troisième dimension à ses toiles, en jouant avec les ombres créées par ces figurines sculptées sur la toile. Selon Merab, la dynamique des ombres perturbe les tonalités et donne une profondeur qui autrement n'existerait pas. Merab Surviladze crée une version originale de la peinture abstraite qui est conceptuellement basée sur la métaphore de l'ombre et sa lecture artistique-philosophique. Les mini-sculptures « accrochées » à la toile diffèrent par leur taille et leur échelle : dans certains cas elles ressemblent à un groupe de mannequins, et dans d'autres elles sont comme des corps cosmiques jetés par une force naturelle, spontanée. Le chaos et le mouvement spontané se révèlent comme un motif principal exprimé dans différents formats ou intensités. L'art expressif de Merab plonge le spectateur dans une sorte d'énigme : l'aspect visuel est imprévisible. Au premier regard, les toiles se ressemblent, comme si nous faisions face à différentes variations d'un thème, mais ensuite nous découvrons des éléments de narration aux contenus variés. Des silhouettes similaires ne peuvent être perçues comme une foule homogène qu'à distance, et avec une vision rapprochée, nous pouvons les voir comme des êtres humains distincts, alors que leurs ombres semblent identiques. L'artiste pose des questions sur la singularité des ombres et ses possibles significations : que se passe-t-il avec le corps quand il devient une ombre ? Est-ce le seul processus de transformation de la couleur lorsque la réalité colorée se transforme en silhouette noire ou grise, à moins que les ombres ne soient que des « démons » expulsés du monde intérieur ? L'ombre est-elle inséparable du corps ou peut-elle être considérée comme une donnée indépendante ? Dans cette rhétorique, l'artiste traite des possibilités infinies de compositions possibles. La composition est donc un point crucial dans l'art du peintre, et avec l'aide de celle-ci, il exprime le côté dramatique souvent difficile à représenter. Synthétisant l'espace, les corps et les ombres, il touche à des questions essentielles. Merab a l'intention de montrer un espace qui est réel mais a besoin d'une expression particulière pour le rendre évident. Merab Surviladze réside et travaille à Bruxelles, mais est né et a fait ses premières études d'art à Tbilissi, Géorgie, pays post-soviétique où, durant les périodes de crises politico-économiques, le champ artistique est en pleine transformation. Merab y participe et expose régulièrement. Il s'inspire surtout des tendances de la scène artistique et réagit aux rythmes de l'époque. Il a concrétisé ses différentes expérimentations avec la série des Ombres, une phase importante de cette biographie artistique.
Accessibilité - personnes à mobilité réduite: Oui
Type de public: NC.

Animation(s)

Vous souhaitez proposer une animation: Non

Remarque(s)

Remarque(s)

Vous avez des remarques ou une question