UPJB

LE TEMPS DES ARTISTES
Tessa Parzenczewski

Comme il est de tradition désormais à chaque "Parcours d’artistes", l’Upjb offre ses cimaises à ses membres, à leurs amis et à ceux qui croisent notre route. Ainsi, s’y rencontrent, hors toute sélection, des univers les plus divers. Peintures, sculptures, photographies, vidéos, installations, rassemblent une pluralité d’expressions, des plus traditionnelles aux plus pointues. Il y a ceux pour qui l’art offre une échappatoire créative, comme une fenêtre, une respiration dans leur quotidien, et ceux pour qui l’art est l’axe même de leur vie. Et pour faire dialoguer harmonieusement une telle diversité, nous avons confié cette année la scénographie de l’ensemble au jeune plasticien Antone Israel.

Comme dans les éditions précédentes, nous mettrons cette année encore un artiste en évidence, ce sera le tout jeune Max Lapiower qui, en dessins, rendra hommage à son grand-père, Ignace Lapiower, récemment disparu. Lors du vernissage, nous consacrerons un moment à Richard Moszkowicz pour le remercier pour l’œuvre offerte à l’Upjb.

En cette quinzaine particulière, nos activités régulières, socio-politiques, socioculturelles, prendront les couleurs de l’art. Deux cinéastes, Lionel Dutrieux et Violaine de Villers, ont capté au plus près la démarche exigeante et inventive de Bernard Villers, peintre et aussi créateur d’innombrables livres d’artistes. Du côté musical, Lucy Grauman nous offrira un récital de chant, accompagnée au piano par Johan Bossers.

Focus sur Max Lapiower : « A mon grand-père »
Gérard Preszow

C’est tellement lui, identifiable de dos au quart de tour, avec sa gabardine à la Peter Falk, alias Inspecteur Colombo. Il quitte la scène, grimpe les dernières marches qui accèdent à l’Éternité. Lui, c’est Ignace Lapiower, le grand-père de Max. Max ne l’a pas quitté des yeux, il l’a accompagné dans ce saut irréversible dont Cesare Pavese disait : « voir mourir fait vieillir ». Tandis qu’Ignace fermait à jamais les yeux, Max gardait les siens ouverts et n’a cessé de le croquer au crayon, au fusain, d’en faire des gravures. Tantôt ressemblant, gracile, fragile, tantôt démesuré, minéral, sculptural.
Il y a cette élégance et cette violence chez Max, cette manière de confondre les corps quand les tissus se superposent et glissent les uns dans les autres, de les approcher à peine effleurés ou de les surdimensionner d’une vigueur décisive.
Il y a dix ans, au cours de ce même Parcours d’Artistes saint-gillois, Max exposait une dizaine de portraits au pastel dans l’école de musique « Blanches et Noires ». Il avait dix-sept ans (ah, cet âge des Rimbaud…) et il avait suffi d’un clignement de paupières pour que tous les portraits alors exposés se parent d’une pastille rouge. Depuis, Max a substitué le travail à la grâce et s’est mis à étudier avec fébrilité et fermeté les techniques exigeantes de la gravure à l’académie d’Anvers. Une chose est sûre : le travail n’a pas entamé la grâce !

Les créatures du dimanche
Nathalie Dunkelman, Sylvie Foucart, Paula Fuks, Mina Kostelaniec-Buhbinder, Aline Lambert, Marianne Osteaux, Johanne Semal, Claudine Van O.

Elles sont huit à avoir répondu à la proposition de l’UPJB de se retrouver pour créer une œuvre collective en vue du Parcours d’Artistes 2018.
La plupart fréquente une académie d’art, aucune d’elles n’a fait de l’art son métier. Sauf Lorka, leur guide, artiste et animatrice.
Un dimanche par mois de septembre 2017 à mai 2018, réflexions, recherches, risques, rires, les mettent en mouvement.
Surprise pour vous, surprise pour elles !

Personne de contact & Adresse privée

Personne de contact Adresse privée
  • Preszow Gérard
  • gerardpreszow@gmail.com
  • 0475402362
  • Preszow Gérard
  • rue de la Victoire, 61
  • 1060 - Bruxelles
  • Belgique

Collectif

Je fais partie d'un collectif: oui
Nom du collectif: Union des Progressistes Juifs de Belgique
Artiste(s) Associé(e)(s): Jacques Aron, Michèle Baczynsky, Ariane Bratzlavsky, Michel Decoster, Jacques Dunkelman, Nathalie Dunkelman, Rosa Gudanski, Henri Hurwitz, Françoise Gutman, Antone Israel, Stéphane Jenard, Mina Kostelaniec-Buhbinder, Jean-Marie La Haye, Max Lapiower, Arié Mandelbaum, Jacqueline Muret, Nadège Noach, Ethel Singh, Salomé Singh, Régine Temerzon, David Trajman, Paul Trajman, (Mat)hilda Van der Borght, Bernard Villers, Nadine Wandel, « Les créatures du dimanche » : Nathalie Dunkelman, Sylvie Foucart, Paula Fuks, Mina Kostelaniec-Buhbinder, Aline Lambert, Marianne Osteaux, Johanne Semal, Claudine Van O.
Texte de présentation du collectif: L’Union des Progressistes Juifs de Belgique (UPJB) est heureuse d’ouvrir ses locaux à des artistes membres et amis et d’accueillir un public amateur d’art pour de belles surprises.

Informations sur le lieu d'expostion

Je n'ai pas de lieu d'exposition: Non - J'ai un lieu d'exposition -
Je peux partager ou mettre à disposition un lieu d'exposition: Non

Autres informations

worshop label: Non
Je participe au projet "Petits Formats" (obligatoire): Oui
J'accepte d'être contacté pour des visites en semaine à destination du public scolaire : Non

Informations sur l'artiste

Nom de l'artiste:
  • Nom:
  • Prénom:
Discipline(s) pratiquée(s) par l'artiste : nc

Informations que l'artiste autorise à diffuser

Adresse: Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Tel : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Mail : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Site web : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Facebook : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Chaîne Youtube : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Twitter : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Instagram : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Soundcloud : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Pinterest : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Dailymotion : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Linkedin : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC
Autre : Non autorisé pour diffusion publiques ou NC

informations exposition

Adresse:
  • Union des Progressists Juifs de Belgique
  • rue de la Victoire, 61
  • 1060 - Saint-Gilles
Discipline(s): aquarelle,arts plastiques,cinéma,dessin,gravure,illustration,peinture,photographie,pluridisciplinaire,sculpture,sérigraphie,vidéo,
Présentation de l'exposition - texte court (150 carac.): nc
Présentation de l'exposition - texte long (900 carac.): LE TEMPS DES ARTISTES Tessa Parzenczewski Comme il est de tradition désormais à chaque "Parcours d'artistes", l'Upjb offre ses cimaises à ses membres, à leurs amis et à ceux qui croisent notre route. Ainsi, s'y rencontrent, hors toute sélection, des univers les plus divers. Peintures, sculptures, photographies, vidéos, installations, rassemblent une pluralité d'expressions, des plus traditionnelles aux plus pointues. Il y a ceux pour qui l'art offre une échappatoire créative, comme une fenêtre, une respiration dans leur quotidien, et ceux pour qui l'art est l'axe même de leur vie. Et pour faire dialoguer harmonieusement une telle diversité, nous avons confié cette année la scénographie de l'ensemble au jeune plasticien Antone Israel. Comme dans les éditions précédentes, nous mettrons cette année encore un artiste en évidence, ce sera le tout jeune Max Lapiower qui, en dessins, rendra hommage à son grand-père, Ignace Lapiower, récemment disparu. Lors du vernissage, nous consacrerons un moment à Richard Moszkowicz pour le remercier pour l’œuvre offerte à l'Upjb. En cette quinzaine particulière, nos activités régulières, socio-politiques, socioculturelles, prendront les couleurs de l'art. Deux cinéastes, Lionel Dutrieux et Violaine de Villers, ont capté au plus près la démarche exigeante et inventive de Bernard Villers, peintre et aussi créateur d'innombrables livres d'artistes. Du côté musical, Lucy Grauman nous offrira un récital de chant, accompagnée au piano par Johan Bossers. Focus sur Max Lapiower : « A mon grand-père » Gérard Preszow C’est tellement lui, identifiable de dos au quart de tour, avec sa gabardine à la Peter Falk, alias Inspecteur Colombo. Il quitte la scène, grimpe les dernières marches qui accèdent à l’Eternité. Lui, c’est Ignace Lapiower, le grand-père de Max. Max ne l’a pas quitté des yeux, il l’a accompagné dans ce saut irréversible dont Cesare Pavese disait : « voir mourir fait vieillir ». Tandis qu’Ignace fermait à jamais les yeux, Max gardait les siens ouverts et n’a cessé de le croquer au crayon, au fusain, d’en faire des gravures. Tantôt ressemblant, gracile, fragile, tantôt démesuré, minéral, sculptural. Il y a cette élégance et cette violence chez Max, cette manière de confondre les corps quand les tissus se superposent et glissent les uns dans les autres, de les approcher à peine effleurés ou de les surdimensionner d’une vigueur décisive. Il y a dix ans, au cours de ce même Parcours d’Artistes saint-gillois, Max exposait une dizaine de portraits au pastel dans l’école de musique « Blanches et Noires ». Il avait dix-sept ans (ah, cet âge des Rimbaud…) et il avait suffi d’un clignement de paupières pour que tous les portraits alors exposés se parent d’une pastille rouge. Depuis, Max a substitué le travail à la grâce et s’est mis à étudier avec fébrilité et fermeté les techniques exigeantes de la gravure à l’académie d’Anvers. Une chose est sûre : le travail n’a pas entamé la grâce ! Les créatures du dimanche Nathalie Dunkelman, Sylvie Foucart, Paula Fuks, Mina Kostelaniec-Buhbinder, Aline Lambert, Marianne Osteaux, Johanne Semal, Claudine Van O. Elles sont huit à avoir répondu à la proposition de l’UPJB de se retrouver pour créer une oeuvre collective en vue du Parcours d’Artistes 2018. La plupart fréquente une académie d’art, aucune d’elles n’a fait de l’art son métier. Sauf Lorka, leur guide, artiste et animatrice. Un dimanche par mois de septembre 2017 à mai 2018, réflexions, recherches, risques, rires, les mettent en mouvement. Surprise pour vous, surprise pour elles !
Accessibilité - personnes à mobilité réduite: Non
Type de public: Tout public

Animation(s)

Vous souhaitez proposer une animation: Oui
Vous souhaitez proposer une animation pour la nocturne du:
25/05/18
  • Oui
  • Horaire 1: de 20h15 à
Vous souhaitez proposer une animation le:
Samedi 26/05/18
  • Oui
  • Horaire 1: de 15h00 à 19h00
Vous souhaitez proposer une animation le :
Dimanche 27/05/18
  • Non
Vous souhaitez proposer une animation le :
Samedi 02/06/18
  • Non
Vous souhaitez proposer une animation le :
Dimanche 03/06/18
  • Oui
  • Horaire 1: de 19h00 à
Discipline(s): Vernissage,Projection,
Présentation de l'animation (300 carac.): "BERNARD VILLERS" film de Lionel Dutrieux "Avec le moins possible faire le maximum", une devise sage que le peintre, sérigraphe et éditeur Bernard Villers a faite sienne depuis de nombreuses années. Jeu sur les transparences, monochromies, pliures… Avec simplicité, l'artiste nous explique son travail, ses recherches, ses inspirations et tout s'éclaire avec charme et humilité. "FILIGRANE" film de Violaine de Villers "Quand j'ouvre un livre de Bernard Villers, la mise en pages malicieuses m'amuse et me séduit immédiatement. Cousin/cousine, je ne me lasse pas de ces jeux. Je prends plaisir à découvrir la logique de construction du livre, les règles que Bernard a adoptées et les surprises qu'elles réservent. Voici ces livres presque tous rassemblés, exposés à Limoges par le Centre Des livres d'Artistes. Une aubaine pour un film -qui se veut- complice. Je propose un trajet parmi ceux-ci et mets en scène Bernard en proie à sa passion d'artiste. Je provoque ses commentaires et ceux de son ami Didier Mathieu, directeur du CDLA, Saint-Yrieix-La-Perche. Le livre fermé s'ouvre entre leurs mains. Les doigts tournent les pages, parcourent les livres. La caméra capte au tournant des pages un mouvement de lumière, de couleur. Au mur, des installations simples, évoquant en résonnance des jeux d'optique, laissent deviner la démarche de l'artiste. Tout comme en filigrane des pages du livre se révèle souvent son secret de fabrication." Violaine de Villers En présence de l'artiste et des cinéastes. Dimanche 3 juin à 19h. Finissage. Récital de chant par LUCY GRAUMAN, accompagnée au piano par JOHAN BOSSERS Brahms, Dowland, Mahler, chants irlandais, spirituals…

Remarque(s)

Remarque(s)

Vous avez des remarques ou une question